Les Jardins du Prieuré de Graville


Un lieu naturel, mystérieux, rempli d'histoire et de légendes


DSCF01_border



L'entrée principale se fait par la rue de l'abbaye...


DSCF02_border



DSCF03_border


Immédiatement sur votre gauche s'impose la statue
de la vierge noire...


DSCF05_border DSCF06_border


Plusieurs terrasses aménagées incarnent
tout le raffinement des jardins à la Française ...


25


L'ensemble des terrasses bénéficie d'une exposition plein sud
et d'un panorama saisissant entre le site et l'activité de la ville...


26


DSCF08_border


En descendant quelques marches, ne manquez pas le parterre
de pavés et silex, en forme de rosace...


DSCF10_border


Autour du parterre de gazon, des bancs permettent aux visiteurs
d'admirer d'un coté une vue d'ensemble sur la ville,
et de l'autre le bâtiment du Prieuré...


DSCF09_border


Une sente vous conduira au parking Elisée Reclus...


DSCF11_border


Du parking on emprunte un parcours piétonnier
pour rejoindre le théâtre de verdure....


DSCF12_border


Cet espace est construit sur le modèle d'un amphithéâtre ...


DSCF13_border


DSCF14_border


Un cimetière romantique


Il est sans doute le plus ancien du Havre,
le paysage y est saisissant...

DSCF20_border


En remontant vers la partie haute du cimetière
se dressent quatre stèles blanches des LEFEVRE,
ditant être proches de victor HUGO...


DSCF18_border


DSCF19_border


Un cèdre de l'Atlas, vieux de plusieurs siècles s'adosse
au mur du cloître
Son dôme de branches,veille sur les tombes
de J.B Eyries et de Jules Tellier


DSCF23_border


Devant le prieuré, un carré de tombes entoure
un vieux cèdre du Liban, qui témoigne
des méfaits de la seconde Guerre
tout comme certaines sépultures, marquées par
des éclats de bombes.

Le musée offre à ses visiteurs divers aspects
de la sculpture médiévale Française
et retrace l'histoire du Prieuré de Graville
( qui sera commentée dans un autre sujet)

DSCF04_border

Un lieu qui incarne la rencontre du passé et du présent !

Marcopolo76

Prochainement "Les jardins suspendus"